Peur

Date : Dimanche 25 novembre 2007 @ 19:01:29 :: Sujet : Comportements animaux

Pour comprendre l'absence de peur chez la fourmi, il faut garder présent à l'esprit que l'ensemble de la fourmilière vit comme un organisme unique. Chaque fourmi y joue le même rôle que la cellule d'un corps humain.


Les extrémités de nos ongles redoutent-elles d'être coupées ? Les poils de nos mentons frémissent-ils à l'approche du rasoir ? Notre gros orteil s'effraie-t-il quand on le charge de tester la température d'un bain peut-être bouillant ?
Ils n'éprouvent pas de peur parce qu'ils n'existent pas en tant qu'entités autonomes. De même, si notre main gauche pince notre main droite, elle ne suscitera nulle rancune chez celle-ci. Si notre main droite est ornée de davantage de bagues que notre main gauche, il n'y aura pas non plus de jalousie. Finis les soucis lorsqu'on s'oublie pour ne plus penser qu'à l'ensemble de la communauté-organisme. C'est peut-être là l'un des secrets de la réussite sociale du monde des fourmis.


ESRA Tome 2 [Le jour des fourmis]
Bernard Werber





Cet article provient de esra

L'URL pour cet article est : http://wesra.free.fr//article.php?sid=280