Sociabilité

Date : Mardi 13 novembre 2007 @ 12:54:03 :: Sujet : Prises de conscience

Chez les fourmis comme chez les hommes, la sociabilité est prédéterminée. Le nouveau-né fourmi est trop faible pour briser seul le cocon qui l’emprisonne. Le bébé humain n’est pas même capable de marcher ou de se nourrir seul.



Les fourmis et les hommes sont deux espèces formées à être assistées par leur entourage, et ne savent ou ne peuvent apprendre seuls.

Cette dépendance par rapport aux adultes est certes une faiblesse, mais elle lance un autre processus, celui de la quête du savoir. Si les adultes peuvent survivre alors que les jeunes en sont incapables, ces derniers sont dès le début obligés de réclamer des connaissances aux plus anciens.



ESRA Tome 1 [les fourmis]
Bernard Werber





Cet article provient de esra

L'URL pour cet article est : http://wesra.free.fr//article.php?sid=265