Échecs

Date : Dimanche 04 novembre 2007 @ 12:59:27 :: Sujet : Jeux d'esprit

L’ancêtre de tous les jeux d’échecs, de tous les jeux de cartes et même de certains dominos, est un seul et unique jeu : le jeu de Shaturanga (mot sanscrit). Les plus anciennes traces de ce jeu remontent à environ mille ans avant J.-C., on pense qu’il est né dans le sud de l’Inde.



Il s’agit d’une sorte de jeu d’échecs à quatre. Chacun joue dans un coin. Les coups sont tirés au dé pour savoir qui va jouer. Le dé est un osselet. Et l’osselet porte sur ses facettes les noms des quatre principales castes hindoues.

La caste des prêtres est symbolisée par un vase, la caste des militaires par une épée, celle des paysans par un épi ou un bâton et celle des marchands par une pièce de monnaie.

Chaque couleur est soumise à une hiérarchie : vizir, ministre, éléphant, une tour, un chevalier et quatre pions. Le tout correspond à la fois aux pièces d’un échiquier et aux figures d’un jeu de cartes. Par la suite, les castes sont transformées en couleurs.

Bâton égale trèfle.
Pièce de monnaie égale carreau.
Vase égale cœur.
Épée égale pique.

(Aux échecs, l’invention de la reine est entièrement occidentale. De même, le canon est chinois. L’apparition de la reine dans le jeu d’échecs date de l’époque de Christophe Colomb. Elle symbolise le pouvoir de se déplacer tous azimuts. De fait, en Occident, on joue aux dames espagnoles.)

On ne sait pas d’où part cette subdivision en quatre. Peut-être des bases azotées ATGC gravées dans le plus profond de nos cellules.



Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu
Bernard Werber





Cet article provient de esra

L'URL pour cet article est : http://wesra.free.fr//article.php?sid=233