Bienvenue sur WESRA (Web ESRA ou Werber ESRA), la Web Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu de Bernard Werber
6 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. [Devenez membre privilégié en cliquant ici]
Activité du Site
Pages vues depuis 01/11/2007 : 1 109 536
  • Nb. de Membres : 45
  • Nb. d'Articles : 290
  • Nb. de Forums : 0
  • Nb. de Sujets : 22
  • Nb. de Critiques : 0

Top 10  Statistiques

Ephémérides
En ce jour...
1813
Napoléon est vaincu à la "bataille des Nations".
1925
Signature des accords de Locarno en Suisse.
1963
L' "incident de Babelberg" est réglé entre les Soviétiques et les Britanniques après 9 heures de négociations.
2007
Ste Edwige

esra : Méthode anti-célibat

Écrit par EdmondWells. Posté le Jeudi 01 novembre 2007 @ 17:43:58 par Admin
Jusqu’en 1920, dans les Pyrénées, les paysans de certains villages résolvaient d’une manière simple et directe les problèmes de célibat. Il y avait un soir dans l’année appelé « la nuit des mariages ».

Ce soir-là les gens du pays rassemblaient tous les jeunes gens et toutes les jeunes filles ayant seize ans révolus. Ils se débrouillaient pour qu’il y ait exactement le même nombre de filles que de garçons. Un grand banquet était organisé en plein air, à flanc de montagne, et tous les villageois mangeaient et buvaient abondamment.

A une heure donnée, les filles quittaient la table les premières. Elles couraient se dissimuler dans les taillis. Comme pour une partie de cache-cache, les garçons partaient ensuite à leur recherche. Le premier à avoir découvert une fille se l’appropriait. Les plus jolies étaient bien sûr les plus recherchées mais elles n’avaient pas le droit de se refuser au premier qui les débusquait.

Or ce n’était pas forcément les plus beaux qui étaient les premiers à les découvrir mais toujours les plus rapides, les plus observateurs, les plus malins. Les autres n’avaient plus qu’à se contenter des filles moins séduisantes car aucun garçon n’était autorisé à rentrer au village sans compagne. Si l’un d’eux refusait de se rabattre sur une laide et revenait bredouille, il était banni du bourg.

Heureusement, plus la nuit avançait et plus l’obscurité avantageait les moins jolis minois. Le lendemain, on procédait aux mariages. Inutile de préciser qu’il y avait peu de vieux garçons et de vieilles filles isolés dans ces villages.



Note : "
Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu
ESRA Tome 3 [La révolution des fourmis]
Bernard Werber
"

Liens Relatifs



    L'Article le plus lu à propos de Utopies :


    Les dernières nouvelles à propos de Utopies :

    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

    "esra : Méthode anti-célibat" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


    Sondage

    Etes-vous pour la mise en place d'un forum sur le site ?
     oui, le site doit s'ouvrir un peu
     non, le site doit rester fermé

      Results, Résultats


    • Votes : 105
    • Commentaire(s) : 0
    Sujets
    Choc des civilisations
    Comportements animaux
    Comportements humains
    Dazibao
    Destins particuliers
    Enigmes
    Esotérisme et symbolique
    Expériences pratiques
    Jeux d'esprit
    Jeux de langue
    Matière grise
    Musique
    Origines de l'humain
    Peuples et civilisations
    Prises de conscience
    Psychologie
    Quantique et philosophie des sciences
    Recettes
    Règne végétal
    Spiritualité
    Stratégie
    Utopies