Bienvenue sur WESRA (Web ESRA ou Werber ESRA), la Web Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu de Bernard Werber
2 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. [Devenez membre privilégié en cliquant ici]
Activité du Site
Pages vues depuis 01/11/2007 : 1 216 153
  • Nb. de Membres : 45
  • Nb. d'Articles : 290
  • Nb. de Forums : 0
  • Nb. de Sujets : 22
  • Nb. de Critiques : 0

Top 10  Statistiques

Ephémérides
En ce jour...
1783
Lancement du premier ballon à hydrogène dans le jardin des Tuileries.
1916
Assassinat du père Charles de Foucauld à Tamanrasset, en Algérie
1959
Partage de l'Antarctique entre grandes puissances.
2007
St Eloi Florence
2007
Journée mondiale contre le SIDA

esra : Groenland

Écrit par EdmondWells. Posté le Mardi 30 octobre 2007 @ 20:28:12 par Admin
On aurait pu craindre le pire lorsque le 10 août 1818 le capitaine John Ross, chef d’une expédition polaire britannique, rencontra les habitants du Groenland: les Inuit (Inuit signifie « être humain » tandis qu’Esquimau veut dire plus péjorativement « mangeur de poisson »). Les Inuit se croyaient depuis toujours seuls au monde. Le plus ancien d’entre eux brandit un bâton et leur fit signe de partir.



John Saccheus, l’interprète sud-groenlandais, eut alors l’idée de jeter son couteau à ses pieds. Se priver ainsi de son arme en la jetant aux pieds de parfaits inconnus! Le geste dérouta les Inuit qui s’emparèrent du couteau et se mirent à crier tout en se pinçant le nez. John Saccheus eut aussi la présence d’esprit de les imiter sur-le-champ. Le plus dur était fait. On n’éprouve pas l’envie de tuer quelqu’un qui présente le même comportement que vous. Un vieil Inuit s’approcha et, tâtant le coton de la chemise de Saccheus, lui demanda quel animal fournissait une si mince fourrure. L’interprète répondait de son mieux (grâce à un langage pidgin proche du parler inuit) que déjà l’autre lui posait une nouvelle question: « Venez-vous de la Lune ou du Soleil ? » Puisque les Inuit considéraient qu’ils étaient seuls sur la Terre, ils ne voyaient pas d’autre solution à cette arrivée d’étrangers. Quand Saccheus parvint enfin à les convaincre de rencontrer les officiers anglais, les Inuit montèrent sur le navire et, là, furent d’abord pris de panique en découvrant un cochon, puis d’hilarité face à leurs propres reflets dans un miroir. Ils s’émerveillèrent devant une horloge et demandèrent si elle était comestible. On leur offrit alors des biscuits qu’ils mangèrent avec méfiance et recrachèrent avec dégoût. Finalement, en signe d’entente, ils firent venir leur chaman qui implora les esprits de conjurer tout ce qu’il pouvait y avoir comme esprits mauvais à bord du bateau.

Le lendemain, John Ross plantait son drapeau national sur le territoire et s’en appropriait les richesses. Les Inuit ne s’en étaient pas aperçus, mais en une heure ils étaient devenus sujets de la couronne britannique. Une semaine plus tard, leur pays apparaissait sur toutes les cartes à la place de la mention terra incognita.



Note : "
Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu
ESRA Tome 3 [La révolution des fourmis]  - "Rencontre de deux civilisations"
Bernard Werber
"

Liens Relatifs

"esra : Groenland" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
Seuil

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


Sondage

Etes-vous pour la mise en place d'un forum sur le site ?
 oui, le site doit s'ouvrir un peu
 non, le site doit rester fermé

  Results, Résultats


  • Votes : 105
  • Commentaire(s) : 0
Sujets
Choc des civilisations
Comportements animaux
Comportements humains
Dazibao
Destins particuliers
Enigmes
Esotérisme et symbolique
Expériences pratiques
Jeux d'esprit
Jeux de langue
Matière grise
Musique
Origines de l'humain
Peuples et civilisations
Prises de conscience
Psychologie
Quantique et philosophie des sciences
Recettes
Règne végétal
Spiritualité
Stratégie
Utopies