Bienvenue sur WESRA (Web ESRA ou Werber ESRA), la Web Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu de Bernard Werber
1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. [Devenez membre privilégié en cliquant ici]

esra : Coopération, réciprocité, pardon

Écrit par EdmondWells. Posté le Samedi 27 octobre 2007 @ 22:53:26 par Admin
En 1974, le philosophe et psychologue Anatol Rapaport de l’université de Toronto émet l’idée que la manière la plus « efficace de se comporter vis-à-vis d’autrui est : 1. la coopération, 2. la réciprocité, 3. le pardon. C’est-à-dire que lorsqu’un individu, ou une structure, ou un groupe rencontre d’autres individus, structure ou groupe, il a tout intérêt à rechercher une alliance. Ensuite il importe, selon la règle de réciprocité, de donner à l’autre en fonction de ce que l’on reçoit. Si l’autre aide, on l’aide; si l’autre agresse, il faut l’agresser en retour, de la même manière et avec la même intensité. Enfin il faut pardonner et proposer de nouveau la coopération.

En 1979, le mathématicien Robert Axelrod organisa un tournoi entre logiciels autonomes capables de se comporter comme des êtres vivants. Une seule contrainte : chaque programme devait être équipé d’une routine de communication, sous- programme lui permettant de discuter avec ses voisins. Robert Axelrod reçut quatorze disquettes de programmes envoyées par des collègues, universitaires également intéressés par ce tournoi. Chaque programme proposait des lois différentes de comportement (pour les plus simples, deux lignes de code de conduite, pour les plus complexes, une centaine).

Le but étant d’accumuler le maximum de points. Certains programmes avaient pour règle d’exploiter au plus vite l’autre, de lui voler ses points puis de changer de partenaires. D’autres essayaient de se débrouiller seuls, gardant précieusement leurs points et fuyant tout contact avec ceux susceptibles de les voler. Il y avait des règles du type: « Si l’autre est hostile, l’avertir qu’il doit modifier son comportement puis procéder à une punition. » Ou encore:

« Coopérer puis trahir par surprise. » Chaque programme fut opposé deux cents fois à chacun des autres concurrents. Celui d’Anatol Rapaport, équipé du comportement CRP (Coopération-Réciprocité-Pardon), battit tous les autres. Encore plus fort: le programme CRP, placé cette fois en vrac au milieu des autres, était au début perdant devant les programmes agressifs, mais il finit par être victorieux puis même « contagieux » au fur et à mesure qu’on lui laissa du temps. Les programmes voisins, constatant qu’il était le plus efficace pour accumuler des points, alignèrent en effet leur attitude sur la sienne, A la longue la méthode est payante. Ce n’est pas de la gentillesse, il y va juste de votre propre intérêt démontré par l’informatique.



Note : "
Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu
ESRA Tome 4 [L'empire des anges]
Bernard Werber
"

Liens Relatifs



    L'Article le plus lu à propos de Comportements humains :


    Les dernières nouvelles à propos de Comportements humains :

    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

    "esra : Coopération, réciprocité, pardon" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


    Sondage

    Etes-vous pour la mise en place d'un forum sur le site ?
     oui, le site doit s'ouvrir un peu
     non, le site doit rester fermé

      Results, Résultats


    • Votes : 105
    • Commentaire(s) : 0
    Sujets
    Choc des civilisations
    Comportements animaux
    Comportements humains
    Dazibao
    Destins particuliers
    Enigmes
    Esotérisme et symbolique
    Expériences pratiques
    Jeux d'esprit
    Jeux de langue
    Matière grise
    Musique
    Origines de l'humain
    Peuples et civilisations
    Prises de conscience
    Psychologie
    Quantique et philosophie des sciences
    Recettes
    Règne végétal
    Spiritualité
    Stratégie
    Utopies