Bienvenue sur WESRA (Web ESRA ou Werber ESRA), la Web Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu de Bernard Werber
1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. [Devenez membre privilégié en cliquant ici]
Activité du Site
Pages vues depuis 01/11/2007 : 1 109 445
  • Nb. de Membres : 45
  • Nb. d'Articles : 290
  • Nb. de Forums : 0
  • Nb. de Sujets : 22
  • Nb. de Critiques : 0

Top 10  Statistiques

Ephémérides
En ce jour...
1813
Napoléon est vaincu à la "bataille des Nations".
1925
Signature des accords de Locarno en Suisse.
1963
L' "incident de Babelberg" est réglé entre les Soviétiques et les Britanniques après 9 heures de négociations.
2007
Ste Edwige

esra : Quelques légendes sur les origines de l’humanité

Écrit par EdmondWells. Posté le Dimanche 04 novembre 2007 @ 12:59:26 par Admin
Grecque. Pour les Grecs, Deucalion et Pyrrha, sa femme, sont les deux seuls survivants du déluge. Alors, les dieux les chargent de fabriquer la nouvelle humanité. Deucalion et Pyrrha jettent des pierres par-dessus leur épaule et les pierres se transforment en statues.

Celles-ci se mettent à chanter. Deucalion et Pyrrha sont sommés de choisir quel chant racontant l’humanité ils préfèrent et ils optent pour l’histoire des héros grecs: celle de Thésée, d’Hercule et de tous les autres demi-dieux. Alors l’humanité se régénère sur la terre. Deucalion et Pyrrha meurent mais les groupes de statues chantantes qui n’ont pas été élues réclament un procès et demandent justice aux dieux. Ceux-ci rendent leur verdict à l’aide d’une balance qui leur permet de peser le choix de Deucalion et Pyrrha. Et ils donnent raison au couple! L’humanité qui chante les héros grecs deviendra donc l’unique humanité terrestre.


Turque. Pour les Turcs, l’humanité est née sur la montagne noire. Dans une caverne, une fosse de forme humaine s’est creusée et la pluie ruisselant a entraîné l’argile qui se dépose dans ce moule. L’argile demeure là pendant neuf mois, chauffée par le soleil. Et au bout de neuf mois sort de la caverne le premier homme: AY-ATAM, qu’on appelle le père Lune.


Mexicaine (du XVIIe siècle). C’est un mélange de cultes anciens et de catholicisme. Dieu fabrique un homme en terre glaise et l’enfourne. Mais il le laisse cuire trop longtemps. L’homme sort donc tout brûlé et noir du four. Alors Dieu se dit qu’il a raté l’opération, il jette son produit sur la terre, lequel choit en Afrique. Dieu n’abandonne pas pour autant sa cuisine et fabrique un deuxième prototype d’humain qu’il laisse cuire moins longtemps. Mais celui-là est trop cru. Il sort tout blanc. Encore un échec. Dieu le jette une nouvelle fois et il choit en Europe. Dieu décide alors de bien surveiller sa cuisson pour sa troisième tentative. Il attend que son prototype soit cuivré, bien point. Enfin une réussite. Alors il le dépose tout doucement, très délicatement, en Amérique. Ainsi naissent les Mexicains.


Sioux. Selon une légende sioux, l’homme aurait été créé par un lapin-monde ayant trouvé un caillot de sang sur sa route. Il s’est mis aussitôt à en jouer avec le bout de sa patte, le transformant en boyau. Le lapin a continué à s’amuser et le boyau a vu pousser sur lui un cœur, puis des yeux, puis tout d’un véritable petit garçon, le premier petit garçon du monde. Le lapin a nommé lapin-garçon ce premier humain, lui l’ancêtre des Sioux.


Arabe. Chez les Arabes existe une variante de la Genèse de l’Ancien Testament. Dans leur cosmogonie, la fabrication d’un humain nécessite de la terre de quatre couleurs différentes: bleue, noire, blanche et rouge. Dieu a dépêché l’ange Gabriel, mais lorsqu’il s’est penché pour prendre de la terre, elle s’est mise à lui parler et lui a demandé ce qu’il voulait. « De la terre pour que Dieu puisse fabriquer un homme », a-t-il expliqué. La terre a répondu:
« Je ne peux pas te laisser faire car l’homme ne sera pas contrôlable et il voudra me détruire. » Alors l’ange Gabriel a rapporté cette objection à Dieu. Et Dieu a envoyé l’ange Michel à sa place. Même scène. Même échec. La terre n’est pas d’accord pour donner naissance à l’homme. Alors Dieu envoie l’ange Azraël qui a pour particularité d’être l’ange de la mort. Lui il ne se laisse pas convaincre par les arguments de la terre. C’est donc grâce à l’ange de la mort que l’humanité existe, mais en échange les hommes sont mortels.
Avec cette terre, Dieu a ensuite fabriqué Adam. Mais celui-ci n’a rien fait pendant quarante ans, se contentant de rester couché par terre. Un ange se demanda pourquoi Adam ne bougeait pas. Il entra dans sa bouche pour voir ce qui se passait à l’intérieur et constata qu’il était normal qu’Adam ne bouge pas. Il n’y avait rien à l’intérieur de son corps, que du vide. L’ange rapporta l’information à Dieu qui décida de lui donner une âme. Adam se mit à vivre et Dieu, pour lui donner une supériorité sur la terre, sur la nature, sur les plantes et les animaux, l’autorisa à donner des noms à tout ce qui l’entourait. Adam est le seul à pouvoir donner des noms et ce, même aux esprits (djinns) et aux montagnes. Et chaque fois qu’il les nomme, il prend le pouvoir sur eux. (D’après Tabari, chroniqueur arabe du IXe siècle, califat abbasside.)


Mongole. L’homme aurait été créé par Dieu qui aurait creusé un fossé dans la terre en forme d’homme. Puis, il aurait provoqué un orage et de la boue aurait coulé, remplissant le fossé en forme d’homme. Après la pluie, tout aurait séché et, comme d’un moule à gâteau, un homme en aurait jailli.


Navajo. Au début il y aurait eu des êtres mi-animaux mi-hommes. Ils traversèrent trois ciels dont ils se firent chasser à force de sottises. Finalement, ils arrivèrent sur terre où les quatre dieux du lieu, le bleu, le blanc, le noir, le jaune, vinrent les voir. Les dieux tentèrent de les éduquer par gestes mais ces sous-humains ne comprenaient rien. Les dieux renoncèrent donc à l’exception du noir qui leur expliqua qu’ils n’étaient que des abrutis sales et puants. « Les autres dieux vont revenir dans quatre jours, dit-il. Nettoyez-vous, et nous nous livrerons à une cérémonie pour fabriquer l’humanité. »
Les dieux apportèrent divers objets, des peaux de daim et deux épis de maïs, un blanc et un jaune. Ensuite ils procédèrent à une cérémonie magique. De l’épi de maïs blanc sortit un homme et de l’épi de maïs jaune sortit une femme. Dans un enclos, ils se reproduisirent et donnèrent le jour à cinq couples de jumeaux. Le premier, hermaphrodite, fut voué à la stérilité mais les autres enfantèrent et leurs enfants se marièrent avec des gens du peuple du mirage, et de ce métissage naquit l’humanité actuelle.



Note : "
Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu
Bernard Werber
"

Liens Relatifs

"esra : Quelques légendes sur les origines de l’humanité" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
Seuil

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


Sondage

Etes-vous pour la mise en place d'un forum sur le site ?
 oui, le site doit s'ouvrir un peu
 non, le site doit rester fermé

  Results, Résultats


  • Votes : 105
  • Commentaire(s) : 0
Sujets
Choc des civilisations
Comportements animaux
Comportements humains
Dazibao
Destins particuliers
Enigmes
Esotérisme et symbolique
Expériences pratiques
Jeux d'esprit
Jeux de langue
Matière grise
Musique
Origines de l'humain
Peuples et civilisations
Prises de conscience
Psychologie
Quantique et philosophie des sciences
Recettes
Règne végétal
Spiritualité
Stratégie
Utopies